Relations entre parants et enfans(seydi aliou cissé)

 

                                                          Par Sidy Aliou NIASS
 
Chers frères et sœurs,
Ô gens craignez Dieu et observez Son omniprésence dans toutes vos activités et sachez qu’Il voit et entend tout. Et sachez que la meilleure parole est le Coran et le meilleur guide est celui de son prophète, que la pire des choses est l’innovation blâmable et toute innovation est un égarement et tout égarement est voué à l’enfer. Sachez également que le meilleur service que nous pouvons rendre à Dieu est de se conformer strictement à Ses recommandations et obligatoires et que la meilleure piétée est d’observer Ses interdits et que la priorité des obligations divines est l’accomplissement des cinq prières canoniques. Soyez solidaires et entraidez-vous. Faites cause commune car celui qui s’auto exclut de la communauté a pris la mauvaise route qui conduit à l’enfer.     
 
Nous allons nous arrêter sur deux versets qui constituent l’axe principal de notre sermon d’aujourd’hui. Lesdits versets régissent de manière solide les relations parents - enfants.
 
Le premier est le suivant :
« Ton Seigneur en a décidé que vous n’adoriez que Lui et de traiter les deux géniteurs avec  bienveillance. Si l’un d’eux ou tous les deux atteignent chez toi la vieillesse ne leur dis pas «fi» ne leur réponds pas avec brutalité et tiens leur un langage généreux. Baisse pour eux l’aile de l’humilité par miséricorde et dis « Seigneur Aie les en Ta clémence comme ils m’ont élevé enfant.»
 
Quant au deuxième est le suivant :
« Nous avons recommandé à l’homme d’être bon avec ses deux géniteurs. Sa mère l’a porté à contrecoeur et l’a mis au monde à contrecoeur. Sa gestation et son sevrage durent trente mois ; jusqu’à ce qu’il ait atteint sa pleine force puis l’âge de quarante ans, il dit « Seigneur fais que je remercie Tes bienfaits dont tu m’as comblé ainsi que mes deux géniteurs. Pousse moi faire œuvre de bien digne de Ta satisfaction et donne-moi une bonne progéniture. Me voici complètement revenu à Toi et me voici du nombre des musulmans (de ceux qui se sont complètement soumis à Toi) »  
 
Avec l’approche des grandes vacances scolaires nous devons essayer autant que faire se peut d’en profiter pour inculquer à nos enfants une bonne éducation basée sur les principes de l’Islam. Mieux que nos enfants connaissent l’Islam, mieux ils se comportent décemment et se procurent les moyens de préparer leur avenir avec plus d’aisance. 
 
Il faut que les parents s’engagent à aider davantage leurs enfants afin qu’ils se familiarisent avec l’Islam et à avoir une bonne connaissance de l’Islam et du Coran. Il faut leur apprendre qu’il n’y a pas d’antagonisme entre Islam et être un bon citoyen.
Car nombreux sont ceux qui pensent qu’on ne peut pas être un bon musulman sans rejeter l’autre avec tout ce qui lui appartient. Cette tendance commence malheureusement à se propager dans le milieu des nos jeunes frères et sœurs musulmans.  Et pourtant, le Prophète (paix et salut soient sur lui) nous invite à pratiquer la religion avec plus de souplesse. Ne nous a-t-il pas dit que la religion est facile, et que quiconque cherche à se montrer rigide avec elle, risque d’échouer à atteindre son objectif.    
          
L’Islam nous a donné des bases sur lesquelles nous pouvons bâtir des relations solides entre nous et plus particulièrement entre parent et enfant. Selon un hadith du Prophète (paix et salut soient sur lui) l’envoyé de Dieu nous apprend qu’il est venu afin d’accomplir les principes éthiques de l’Islam.
 
Il n’y a pas de garantie pour toute société quelque soit le niveau de son avancement et son évolution sauf si les principes éthiques sont respectés et que les parents jouent pleinement leur rôle dans l’Education des leurs enfants.
 
Nous les parents, avons une grande responsabilité vis-à-vis de nos enfants dont le comportement suscite aujourd’hui beaucoup d’inquiétudes.  Faut-il rappeler que L’Islam enjoint tout parent d’assurer une bonne éducation à sa progéniture et leur donner les moyens de prendre leur destin en main ?
 
J’estime que notre devoir premier en tant père de famille est de nous consacrer à l’éduction de nos familles qui constitue le noyau dur de toute société exemplaire.
 
Essayons de corriger les mauvais comportements qui menacent l’avenir de nos enfants ; en leur  procurant le comportement que l’Islam demande qu'on leur transmette.
 
Dans son tafsîr El Quourtoubi fait le commentaire suivant qu’Allah a joint le fait de lui attester la foi et de l’adorer sans associé et de se comporter décemment à l’égard de ses parents, de leur être obéissant et indulgent lorsqu’ils deviennent âgés et de prier pour eux  que Dieu leur accorde Sa miséricorde.
 
Et selon un hadith d’Abdullah Ibn Massoud (que Dieu soit satisfait de lui) il dit avoir demandé au Prophète (paix et salut soient sur lui) l’œuvre la mieux appréciée par Dieu ? Le Prophète (PSL) de lui répond : « accomplir les prières obligatoire à temps de se montrer généreux à l’égard de des parents et de faire le djihad.»
 
Et selon Imam Muslim : le Prophète (PSL) dit qu’il est des péchés capitaux d’insulter ses parents et les compagnons lui disent : on n’insulte pas ses parents ! Et le Messager d’Allah (PSL) de dire mais si vous insultez autrui qui réplique en insultant vos parents c’est comme si vous avez vous même insulté vos  propres parents.
 
Les enfants doivent apprendre à être obéissant à leurs parents sauf s’ils leur demandent de faire ce qui est proscrit par le Coran. Car nul n’a le droit d’être obéi en transgressant les recommandations divines. Même si les parents sont d’une autre religion autre que la sienne, l’Islam oblige à se montrer indulgent et respectueux vis-à-vis des parents.
 
Selon Abû Hurayra un homme est venu demander au Prophète (PSL) : « qui parmi les gens mérite le plus mes bons services ? » et le messager de Dieu lui répond : « ta mère ! » l’homme lui dit « et qui d’autre ? » le messager lui répond en trois fois que « la personne qui mérite le plus tes bienveillances c’est ta mère » et à la quatrième fois le prophète lui dit que son père.
 
Que Dieu nous pardonne, pardonne nos parents, tous les croyants et croyantes, ceux qui sont en vie, ceux qui sont morts et que Dieu ne nous fasse pas « sujet de tentation » pour les agresseurs. Epargne-nous de par Ta grâce de ceux qui ont mécru. Et Dieu dit « votre Seigneur a dit : invoquez-Moi et Je Répondrai à vos appels ».

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site